Mise à jour spéciale « éditions »

L’exposition est donc lancée, et vogue de ses propres ailes désormais. C’est bien sûr l’occasion ici d’en faire écho, via les différents médias qui nous couvrent. Ce sera l’objet des prochains posts dans ce journal de bord.

C’est aussi l’occasion de rappeler que ce projet comporte plusieurs facettes notamment éditoriales. J’ai donc rajouté un onglet « Editions » sur le site, où on rappelle que le carnet existe à la Boîte à Bulles depuis février 2015, avec quelques extraits à la clé, mais aussi qu’une BD de 90 pages environ est en cours de réalisation et sortira probablement fin 2017, chez Bamboo, coll. Grand Angle cette fois.

Allez, je retourne donc dessiner un peu ;).

On est toujours là ;)

Malheureusement Internet ne vit que s’il est alimenté et d’aucun sait que ces bébêtes là ont un appétit d’ogre ;). Donc pour satisfaire les plus frustrés voilà ce qui occupe le temps ces derniers mois:

1/ une exposition dirigée par le service Culturel de l’Université de Rennes 1 (Diapason) est en cours de finalisation (rédaction des panneaux, scénographie via le studio Zarmine qui bosse dessus, com’, etc.) : exposition prévue sur le site de l’Université courant février-mars-avril 2016, très probablement. Elle est vouée à circuler à l’avenir… on verra plus tard où elle posera ses valises.

2/ J’ai donc trouvé un éditeur depuis quelques temps pour passer à une adaptation très libre du carnet de voyage mais cette fois en BD. Un one-shot (un seul tome) à forte pagination (sans doute entre 80 et 100 pages, à voir). Cela a pris du temps, comme toujours dans les projets éditoriaux, mais c’est signé. Il paraîtra aux éditions Bamboo Grand-Angle, après que plusieurs s’y soient intéressés. Ce projet Bd sera une fiction, une intrigue, toujours avec les scientifiques en fond, sur le même théâtre d’opération, mais avec quelques ingrédients majeurs comme sorcellerie, braconniers, légendes, gorilles… et une pléiades de personnages: une scientifique en fin de mission, un dessinateur un peu perché, un chef mafieux du braconnage, un sorcier pas des plus sympathique, un soupçon de vengeance, et la légende d’un grand gorille blanc pour unir le tout… Je n’en dis pas plus.

3/ les étapes du projet: en BD on écrit d’abord un synopsis et un séquentiel (comme au cinéma) pour intéresser les éditeurs, ensuite il faut découper toutes les pages, les planches par écrit en termes de cases, ce qui se passe dans chaque cases, chaque planche… Bref, c’est du boulot, et j’en suis presque à la fin. Ensuite on fait les story-boards, c’est-à-dire la transcription graphique du découpage écrit. Des brouillons de planches en quelque sorte. Je pense rendre ça début 2016. C’est seulement quand ces étapes sont faites que le travail de dessin de planches (crayonnés, encrage, couleur aquarelle cette fois) commence… Vu la pagination, il faut au moins un an de travail si ce n’est plus. J’espère pouvoir sortir l’album courant 2017.

Des nouvelles de Céline? ça a l’air d’aller dans sa Guyane d’adoption. Visiblement elle ne manque pas de boulot dans la réserve du Trésor. Mais je la laisse donner des nouvelles de son côté.

De l’équipe des scientifiques sur Paimpont? Idem, ça bosse sur leurs projets de recherches, sur les primates en général. S’ils le veulent/peuvent, ils donneront aussi des nouvelles à l’avenir ici.

Portez-vous bien surtout !!! et merci de votre patience.